Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

144 articles avec sculptures

Bouilles de gargouilles

Publié le par pauline pézerat

Créé en juin 2008 (voir juin 2008 dans la catégorie historique) dans le cadre des 80 ans du PLLL, il est chronologiquement le 4ème thème d’exposition identifié comme tel, après Les Belles et Bêtes, Entrez dans la danse et Jardins secrets (que je ne vous ai pas encore présenté car il devrait connaître une refonte totale en 2009).

 

Avec Bouilles de Gargouilles apparaît pour la première fois l’idée de subdiviser le thème principal en chapitres dont vous trouverez les illustrations dans l’ album photo du même nom.

 

 Bouilles de Gargouilles

 

Drôles de Gargouilles

 

Selon mon dictionnaire, le mot gargouille est issu de « garg », racine du mot gorge, et « gouille » signifiant gueule en ancien français.

Ainsi mes gargouilles, à l’exception du masque, présentent toutes leurs gueules ouvertes. Elles sont de lointaines cousines de gargouilles, corbeaux ou modillons aperçus, souvent très haut, dans divers édifices.   

 

Drôles de Bouilles

 

Mes premier pas aux pastels, ce sont des portraits étranges.

Une technique qui me plaît par sa texture proche de la terre sèche tout en offrant une palette élargie de pigmentations colorées.

 

Zargouilles

 

Mot inventé en mixant Gargouille et Zodiaque.

Chassé-croisé entre deux univers de créatures fantastiques reliées aux éléments du feu, de la terre, de l’air et de l’eau.

 

Gargouillis

 

Clapotis et glouglous rappellent la fonction première des gargouilles : l’écoulement des eaux.

 

 

Gargouillades

 

Il ne s’agit pas d’un mot inventé : dans le vocabulaire de la danse, les gargouillades sont réellement des pas associant un rond de jambe à un saut. 

La danse  demeure mon art premier, le cordon ombilical qui me relie au monde. La sculpture restitue un aspect de mon expérience intérieure des chorégraphies de Françoise Chantraine.  

Publié dans sculptures

Partager cet article

Repost0

janvier 2008

Publié le par pauline pézerat


mardi 1 janvier 2008
Sujet : Nouvelle année
Heure : 10 h 06 CET
Auteur :  nouvellelouviere

Que les vents de 2008 vous soient favorables !

Ce souffleur symbolise tout à la fois :  l'esprit créatif qui nous inspire au quotidien, l'énergie motrice qui, du frêle esquif au majestueux trois mâts, pousse nos embarcations dans le voyage de la Vie et le soutien comme le fait le souffleur au théâtre pour les comédiens.

Publié dans sculptures

Partager cet article

Repost0

Entrez dans la danse

Publié le par pauline pézerat

Entre « D  comme danse » et « E comme entrez » : « Entrez dans la danse » est mon deuxième thème d’exposition parce qu’il est chronologiquement apparu après « Les Belles et les Bêtes ».

Cela peut paraître paradoxal dans la mesure où la Danse est mon art premier.

Premier dans le sens où c’est celui que j’ai pratiqué le plus tôt, le plus longtemps, avec le plus de constance, mais aussi celui qui, aujourd’hui encore, me ressource comme un pays d’origine, comme mes racines.

 

Ce thème a été inauguré lors du salon artistique de Mettray auquel j’ai participé en octobre 2007 et repris au PLLL pour la journée d’accueil de septembre 2008.

 

J'y rassemble: 
 

Les pieds qui symbolisent pour moi l’audace du premier pas toujours recommencé.


Les mouvements
, presque toujours issus de chorégraphies du répertoire de la Danse A. et F. Chantraine. Presque toujours des mouvements que j’ai dansés. Cela explique  que je ne les modèle jamais d’après des images mais toujours d’après ma mémoire corporelle. Le mouvement lui–même étant mon sujet, je ne m’attache pas au détails (mains, visages, pieds). Si les proportions peuvent paraître parfois surprenantes c’est parce qu’elles sont subjectives, elles résultent de l’impression intérieure du mouvement.

 

Les couples, symbole de la rencontre avec l’autre, le partenaire. Ce sont les pièces dans lesquelles les deux personnages sont créés en même temps et en quelque sorte soudés l’un à l’autre, à la différence des duos.

 

Les dialogues, en duos, trios et plus, sont des ensembles recomposés a posteriori par affinité de formes ou de matière.

 

Les corbeilles, qui symbolisent le groupe, la dimension sociale de la danse de toute éternité.

 

Un échiquier avec lequel chaque partie qui se joue peut être vue comme une chorégraphie nouvelle.

(illustrations dans l'album "entrez dans la danse")

Publié dans sculptures

Partager cet article

Repost0

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48