Œuvres éphémères

Publié le par Pauline Pézerat

En juillet, j'ai testé mes premiers ateliers "terre crue".

Le principe est bien résumé par une stagiaire : " Faire et défaire, c'est travailler ".

Le premier jour, l'essentiel est dans la découverte de ce matériau malléable : collant, lourd, dense, lisse, frais... Puis de l'action de nos mains : creuser, étirer, tasser, écraser...

Des formes naissent sous les doigts, presque à notre insu : vers de terre, petits pois, escargots, chiens, fleurs, cactus, tortues, champignons... Et les premiers bonshommes.

Mais c'est surtout la découverte du "lâcher prise" car à la fin tout redevient une boule de terre. Alors quelques photos nous aident à se souvenir de ces métamorphoses de la matière.

 

Œuvres éphémères
Œuvres éphémèresŒuvres éphémèresŒuvres éphémères
Œuvres éphémèresŒuvres éphémères
Œuvres éphémèresŒuvres éphémères
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mireille 05/08/2019 10:46

magnifique! ça donne envie, je viendrais au prochain stage . Mireille