Entrez dans la danse

Publié le par pauline pézerat

Entre « D  comme danse » et « E comme entrez » : « Entrez dans la danse » est mon deuxième thème d’exposition parce qu’il est chronologiquement apparu après « Les Belles et les Bêtes ».

Cela peut paraître paradoxal dans la mesure où la Danse est mon art premier.

Premier dans le sens où c’est celui que j’ai pratiqué le plus tôt, le plus longtemps, avec le plus de constance, mais aussi celui qui, aujourd’hui encore, me ressource comme un pays d’origine, comme mes racines.

 

Ce thème a été inauguré lors du salon artistique de Mettray auquel j’ai participé en octobre 2007 et repris au PLLL pour la journée d’accueil de septembre 2008.

 

J'y rassemble: 
 

Les pieds qui symbolisent pour moi l’audace du premier pas toujours recommencé.


Les mouvements
, presque toujours issus de chorégraphies du répertoire de la Danse A. et F. Chantraine. Presque toujours des mouvements que j’ai dansés. Cela explique  que je ne les modèle jamais d’après des images mais toujours d’après ma mémoire corporelle. Le mouvement lui–même étant mon sujet, je ne m’attache pas au détails (mains, visages, pieds). Si les proportions peuvent paraître parfois surprenantes c’est parce qu’elles sont subjectives, elles résultent de l’impression intérieure du mouvement.

 

Les couples, symbole de la rencontre avec l’autre, le partenaire. Ce sont les pièces dans lesquelles les deux personnages sont créés en même temps et en quelque sorte soudés l’un à l’autre, à la différence des duos.

 

Les dialogues, en duos, trios et plus, sont des ensembles recomposés a posteriori par affinité de formes ou de matière.

 

Les corbeilles, qui symbolisent le groupe, la dimension sociale de la danse de toute éternité.

 

Un échiquier avec lequel chaque partie qui se joue peut être vue comme une chorégraphie nouvelle.

(illustrations dans l'album "entrez dans la danse")

Publié dans sculptures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article