Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

hors serie

clair obscur

Publié le par pauline pézerat

Clair Obscur
est né dimanche dernier dans le berceau de l'Ecole de Musique de Joué -lès-Tours.
L'accueil chaleureux et émouvant du public nous incite et nous encourage à envisager une suite...




Nathalie Bauchet, comédienne et auteur des textes 
Danièle Charaud, harpiste
Pauline Pézerat, Danseuse Chantraine

       

Publié dans Hors série

Partager cet article
Repost0

mai 2008

Publié le par pauline pézerat

dimanche 4 mai 2008
Sujet : résonnances
Heure : 10 h 26 CEST
Auteur :  nouvellelouviere

 

Ces deux sculptures font échos au prochain ballet de Françoise Chantraine : "Spirales d'Ombre et de Lumière"/ "Spirals of Shadow and Light". Il sera créé le 18 mai prochain, à Londres, en l'honneur des 30 ans de la branche anglaise de l'Ecole Chantraine/Chantraine school of dance.



La première sculpture ne semble-t-elle pas sortir de l'affiche ? Certains la reconnaîtront, je l'ai exposée plusieurs fois depuis 2006.




La seconde sculpture est plus récente. Vous l'avez d'ailleurs vue sur ce blog alors qu'elle était en cours de création dans l'article "B comme barbotine". J'ignorais encore le titre du nouveau ballet. Elle m'avait été inspirée par une statuette médiévale en bois que j'avais vue dans la vitrine d'un antiquaire.




La spirale sur le ventre me renvoie aux bases même de la technique de Françoise Chantraine  "...partant de la respiration et permettant au corps de rayonner...". En revanche c'est bien le titre du ballet qui m'a inspiré l'idée de n'émailler que la spirale en jaune moucheté et de laisser le reste du sujet en terre noire grattée.

 

Publié dans Hors série

Partager cet article
Repost0

une histoire singulière

Publié le par pauline pézerat

 jeudi 17 janvier 2008
Sujet : Une histoire singulière
Heure : 15 h 34 CET
Auteur :  nouvellelouviere

C'était encore l'année dernière, je m'étais mise au travail avec l'intention de réaliser un nain pour ma collection. Un nain qui rentrerait du travail avec sa fourche sur l'épaule. En principe, même si l'élaboration suit des chemins détournés, je retrouve souvent au final mon dessein (et parfois même mon dessin) initial.

Ce jour-là, rien à faire. Après plusieurs tentatives (au moins 3 ...), il a bien fallu me rendre à l'évidence qu'il ne sortirait pas de ce bloc de terre-là.

Pour ne pas rester sur cette impression désagréable, j'ai choisi une autre stratégie, bien connue aussi des artistes : "le laisser-faire".

J'ai donc laissé mes doigts suivre non plus ma pensée intérieure mais la terre telle qu'elle se présentait. Certaines zones se défaisaient toutes seules, d'autres résistaient... Au final, j'ai vu apparaître cette drôle de petite bonne femme toute encapuchonnée. Les mains dans les poches, ne semble-t-elle pas siffler sous la pluie ?

Pour moi c'est une pièce un peu à part des autres. Sans doute parce qu'elle s'est imposée mais aussi parce qu'elle m'intrigue. Elle m'est à la fois familière et étrangère. Je lui trouve un petit air de famille, dans son attitude, avec une photo de moi, que j'aime bien, vers l'âge de 4 ans.

 

 

Publié dans Hors série

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16